Discours Capitaliste et Ph. Murray

E st-ce que la torsion du DM en DC entraîne des effets de langue :

Dans Murray…….

Un bataillon d’agents de développement du patrimoine ouvre la marche, suivi d’un peloton d’accompagnateurs de détenus….puis arrivent en rangs serrés, des compagnies d’agents de gestion locative, d’agents polyvalents, d’agents d’ambiance, d’adjoints de sécurité, de coordinateur petite enfance, d’agent d’entretien des espaces naturels, d’agent de médiation, d’aide-éducateurs en temps périscolaire, d’agents d’accueil des victimes et j’en passe……

Ferme le cortège un petit groupe hilare d’accompagnateurs de personnes dépendantes placées en institution, talonnés par des redécouvreurs de l’histoire des villes et des promoteurs des ressources touristiques en direction des pays émergents….

L’être hyper festif ;hyper fictif ;

Dans le DC, la vérité vient en place d’agent, entraînant le shintage de l’impuissance entre Vérité et et Jouissance/Production.

Le plus de jouir vient activer la Vérité, vient introniser la Vérité en place de Maître.

C’est donc le royaume de l’hyper…du débordement…de la jouissance incontournable…..

Hyper festif, hyper fictif….

L’Agent se fait infans, infantile à souhait, retour à l’infantilisation, appel à un grand Autre qui sait et qui peut nous guider, ce grand Autre incarné par un Savoir à tout crin. Savoir faire la fête, savoir consommer, savoir Tout sur Tout grâce à google, tout devient possible, accessible….

L’Agent est infantilisé par la société même, empêché de penser, guidé dans chacun de ses pas. On lui offre des agents d’ambiance, des aides à la communication,

La fête crache la loi comme le dragon crache le feu,

Effervescence, bombardement de musique, liturgie procédurière et carnaval font bon ménage, la fête montre ses dents contre ses dissidents…

gay pride : marcher pour faire de l’homophobie un délit au même titre que le racisme…nouveau programme liberticide qui se développe au nom de la protection des différences et aligne question gay, question juive etc….